Un dit COMPORTEMENTALISTE peut il tout régler chez un chien ou pas !!!!!! - CANILUDIC

CANILUDIC

CANILUDIC

Un dit COMPORTEMENTALISTE peut il tout régler chez un chien ou pas !!!!!!

Un dit COMPORTEMENTALISTE peut il tout régler chez un chien ou pas !!!!!!

C'est la question que se pose une jeune femme ,et qui sur sa page Facebook a souhaité ouvrir le débat par son petit sondage.

 

Alors par cet article je vais lui exposer mes pensées et mon ressenti.

 

J'ai aimé un jour lire un article sur le monde de l'éducation avec le qualificatif employé du mot JUNGLE

Je ferai de même à ce jour :

 

En intitulant cet article : LA JUNGLE DES COMPORTEMENTALISTES CANINS 

 

De nombreuses personnes deviennent dépassées face à des événements et des comportements qu'ils ne désiraient pas chez leur chien , ou un état émotionnel qui parfois engendre des pathologies médicales , quelles soient d'origines neurologiques ou physiques .

 

Au début le qualificatif " comportementaliste " n'était destiné qu'aux vétérinaires  , c'est à dire un psychiatre pour chien qui va essayer d'aider le patient , pour que ce chien améliore sa vie dans son environnement par des techniques médicales avec la prise de traitements ,de cure , qui permettra ou pas , selon les symptômes décris par le propriétaire du chien , de s'orienter vers un protocole avec des substances chimiques .

 

Pour certains le traitement pourra atténuer les troubles d'un grand nombre de chiens , sur les pathologies rencontrées , Tandis que pour d'autres , le traitement offrira peu de soulagement , voire aucun.

 

Les chercheurs ne savent pas pourquoi les traitements sont efficaces dans certains cas et pas dans d'autres , ils ne peuvent non plus dire si les médicaments auront de l'effet ou pas sur un patient canin ou un autre .

Mais bien souvent dans ces thérapies ou cure , la gestion de la maladie est pris en charge par rapport à la forme , c'est à dire ce que l'on voit , ce que l'on pense déterminer , l'instanté des comportements gênants , et l'interprétation du propriétaire face à ce que le chien fait .

 

Même si le vétérinaire comportementaliste essaye de comprendre pourquoi ce chien peut se comporter de tels ou tels manières , les propriétaires ne disent pas tout , peur du jugement , peur de ne pas être à la hauteur , la culpabilité , l'incompréhension de leur chien qu'il aime et c'est une évidence , il aime ce chien quoi qu'il ai pu faire ou pas , mais rarement les vétérinaires seront aiguillés vers les facteurs déclencheurs et devront avec diplomatie s'aiguiller sur de potentielles hypothèses.

 

De plus le propriétaire n'est pas toujours responsable , la petite enfance peut etre , avoir pu été aussi perturbé , des stades mal accomplis , un environnement pauvre en interaction que ce soit avec l'homme ou ses congénères ou bien même avec ceux qui les ont fait naître.

Il y a tellement de critères à prendre en compte , qu'il est impossible de savoir exactement pourquoi un chien se comportera de manière gênante aux yeux de son propriétaire . 

 

Mais une indication est primordial à prendre en compte , c'est le potentiel génétique du chien , sa race , ce pourquoi avant tout il a été sélectionné et ce chien est il fait pour tel ou tel activité ou tout simplement est il fait pour juste être un chien d’accompagnement , qui aurait soit disant en passant  ,aussi besoin d'un minimum d'activité pour s'épanouir avec des partages et des interactions qu'elles soient avec son maître ou d'autres congénères ou pas . 

 

Alors un comportement gênant pour l'homme , l'est il vraiment pour ce chien.......................ou exprime t'il un besoin , un manque , une frustration .................

Après avoir analyser ce potentiel génétique , normalement avant toute acquisition d'un chien , ce serait avant tout cette question qu'il faudrait se poser , que puis je offrir à ce chien dit de tels races ou croisements de races , une vie qui va lui convenir ou pas et aurai je le temps ............ ce chien est il fait pour ma personnalité ............

 

Et malheureusement les traitements ne régleront pas tout , même si c'est important de pouvoir se faire aider pour gérer au début l'émotionnel du chien , et le vétérinaire sera un partenaire pour vous guider , mais il n'est pas magicien ni devin , alors le propriétaire devra être vigilent dans le traitement mis en place et bien suivre la posologie , mais faire suivre auprès du soignant tout changement qu'ils soient positifs ou négatifs ou aucune amélioration.

 

Et c'est là que vous pourriez être guidé aussi et c'est important vers le dit " Comportementaliste en rééducation " 

Celui que l'on pourrait nommé de PSYCHOLOGUE pour CHIEN.

 

Alors pour moi l'éducation ce n'est pas de la rééducation .

L'éducation : ce sont des cours de prévention , ou le chiot tout jeune déjà aura été familiarisé en douceur avec son environnement , famille , extérieur , école de la vie je nommerai , pour ensuite se projeter dans les objectifs qu'on souhaiterai avec ce jeune chien , et ils seront tous différents selon les familles .

Chacun des règles bien différentes mais qui sont essentielles pour bien vivre ensemble , comme on le ferai avec des personnes de notre espèce quelques soient les situations de nos vies .

 

Le chien aura ensuite des repères pour trouver sa place et s'y adapter mais il aura besoin que ceci se fasse avec respect pour que ce jeune chien soit émotionnellement apaiser et épanouie .

Il apprend très vite , mais aussi de nos erreurs ou maladresses ...................et là peut commencer parfois une incompréhension des deux parties et un climat de stress , aussi bien pour vous mais aussi pour votre jeune chien qui va s'exprimer comme il le peut , pour apaiser ou pas ses émotions .

 

Et dès ces mauvaises communications ,incompréhensions , il n'est plus question d'éducation , mais de rééducation.

Le Psychologue pour chien ( l'éducateur en psychologie ) sera le partenaire du vétérinaire ou pas , car parfois il n'est pas nécessaire de médicaliser le chien selon la situation rencontrée .

Des médecines alternatives ( et des vétérinaires s'y forment aussi ainsi que des éducateurs) basées sur la phytothérapie , plantes , bourgeons , huiles essentielles , peuvent permettre à aider ce passage en rééducation pour passer ces moments en toute quiétude .

Je serai même pour dire qu'il serait nécessaire au propriétaire  de s'aider lui même avec ces médecines alternatives , mais attention la culpabilité est destructive et ne fait pas avancé .

Peu importe , si vous êtes en difficulté avec votre chien , vous avez le courage de vouloir comprendre et d'améliorer sa situation et la votre .

Personne ne doit juger mais essayer de vous accompagner dans votre démarche .

 

Mais il y a des sujets plus compliqués , ou les molécules chimiques prescris par le vétérinaire pourraient aider le chien ou pas comme je le démontre au début de cet article .

Des maîtres désemparés , des chiens aussi complètement perdus , qui après avoir éliminer toutes pathologies physiques , doivent s’orienter vers des maladies  neurologiques ou mentales , mais qui occasionnent aussi des maladies digestives , de peau ou bien même pire ....

Avec des facteurs déclencheurs supposés ou pas , selon la personnalité de ce chien ou son potentiel génétique , ce chien se comportera de façons différentes , et étant unique , un être sensible aussi , il faudra s'adapter .

 

Parfois des années passent pour que le propriétaire consulte soit l'un ou l'autre , le psychiatre ou le psychologue , ou des éducateurs ; une jungle ou tous se perdent entre des méthodes ou techniques différentes , des recettes toutes faites parfois ,il y a ceux qui veulent juste un chien de compagnie et des balades , d'autres vers des règlements bien précis pour la compétition même si ce chien reste un compagnon de vie .

Trop souvent je vois des chiens s'interdisant toutes initiatives , même renifler le sol , alors que ces chiens là n'auront jamais d'objectifs sportifs bien déterminés et oh combien certaines personnes pensent que le chien pourrait faire l’amalgame dans une demande précise , c'est bien douter de notre compagnon , enfin de compte c'est en nous qu'il faudrait prendre confiance , le chien , lui peut comprendre si on sait s'y prendre avec douceur . 

Mais bien souvent on promulgue la communication canine et pas de formation en communication avec sa propre espèce l'homme , sans pédagogie , sans cesse dans le jugement ou l'individu se retrouve parfois si diminué , qu'il doute de lui pour être complètement dévalorisé de lui même et croire qu'il est incapable d'arriver à une quelconque solution ou objectif.

C'est déplorant , mais je retrouve des personnes vidés de leur énergie , en état dépressif ,  eux même dans un état émotionnel si fragile , qu'ils n'ont plus la force d'aider leur chien , qui lui même devenu une éponge face à ce maître ne peut s'en sortir ......... 

 

Alors être Comportementaliste c'est aussi savoir écouter les autres .

 

Cette personne qui aura fait la démarche et aura eu le courage de vous demander de l'aide .

Alors il faudra être judicieux et lui dire que tout est possible , mais qu'il peut y avoir des limites aussi pour tout .

 

Malheureusement des histoires feront que des chiens seront tellement en souffrances psychologiques , malgré des traitements médicaux , de la rééducation et désensibilisation , ils seront toujours des chiens qui risquent à tout moment d'exploser comme une bombe .

 

Car vous n'effacerez pas un traumatisme , vous apprendrez au chien à vivre avec , tout comme on le ferai pour nous , tout en valorisant ce chien dans chacune de ses bonnes actions pour le valoriser et lui faire prendre confiance en lui de nouveau , en vous , aux autres , aux situations ,en la société et aux environnements.

De plus en plus de techniques de désensibilisation ont fait leurs preuves  , comme la manipulation , la prévention dans les soins , pour que ces gestuelles ne soient pas associées à des angoisses , on apprend a ce chien à coopérer et ne pas à le contraindre à  faire ce qu'il n'aimerait pas subir , et c'est possible .

 

Mais il est vrai ça demande de la patience , du temps , beaucoup de temps , beaucoup de patience d'ont l'homme est un peu dépourvu , voulant faire si je puis dire passer le BAC à son chien à 12 ans ( 8 mois )  alors que la normalité est de l'obtenir à 18 ans ( 20 mois environ pour lui selon la race ).

Alors si des étapes ont été brûlés , et pourtant des résultats positifs aux yeux du maître selon le maître , mais ce chien a t il eu le choix ou pas , et des maladresses feront peut être qu'un jour ce chien aura un comportement non adéquat , mais légitime pour ce chien.

 

L'homme est malheureusement un être qui a du mal à se remettre en question et ce n'est pourtant pas une faiblesse  , on peut tous se tromper , et les nouvelles études scientifiques nous démontrent qu'aujourd'hui en éthologie moderne avec ce compagnon formidable qu'est le chien , et avec d'autres espèces aussi , que la communication est possible .Un langage universelle tel que le médical training , le clicker training ( ou tout autre renforcement positif qui associerai une récompense ....)

 

Alors tout le monde n'aura  pas les mêmes objectifs avec ce chien.

Mais pensez ; que ni le Psychiatre ou Psychologue canin n'est un magicien.

Sans parler de cette jungle ou il y a de nombreux pseudos éducateurs , les titres n'ont jamais pour ma part été les seuls critères de qualité, mais le terrain l'est ,et surtout ne jamais rester sur ses acquis ; la formation , .les stages , séminaires , congrès , lectures à découvrir  .

Les chiens vous apprennent , ceux de refuges encore plus ,avec leur supposées histoires douloureuses , l'abandon en faisant partie ......

 

Mais il faut savoir que des histoires vont développer  des maladies physiques parfois , mentales ou neurologiques , ça existe aussi chez le chien , qu'elles soient d'origines génétiques ou suite à un épisode déclencheur traumatisant pour le chien , comme la sociopathie , la schizophrénie ................... maladies génétiques neurologiques , consanguinité en excès sur plusieurs génération ................... .éducation violente .........ou permissive aussi , sans règles pas de repère non plus .

 

Parfois vous aurez beau essayer de vouloir aider ........... il n'y a pas de centre psychiatrique pour le chien , à part A.V.A qui étudie le chien à travers ces troubles dans la Seine Maritime .

Tout le monde à ses limites ,même le vétérinaire qui fera le maximum pour venir en aide a ce chien et a ses maîtres , ainsi que l'éducateur en psychologie ,   et ce n'est pas de l'incompétence que de dire , CE CHIEN souffre tellement sur le plan psychologique , es ce bien de le laisser vivre , sachant qu'il risque d’être un danger pour lui ( auto mutilation  , agressions ) pour les autres , et la société .................

 

J'espère jeune fille par cet article vous avoir éclairé.

 

Mais vous voyez je n'ai pas peut être pas eu les réponses aux quelles vous vous attendiez .

 

Les miracles n'existent tout simplement pas , et je ne suis pas magicienne , seuls les conséquences nous amènent à nous interroger et ensuite nous permettre de voir autrement et d'essayer , faire le pas c'est déjà géant.

 

En tous cas tous chiens méritent que l'on se pose les bonnes questions.

Ce sont des compagnons exceptionnels bien plus tolérants que notre propre espèce qui essayent de nous comprendre , alors faisons l'effort d’être à la hauteur de celui qui ne nous jugera jamais . 

 

Laurence ♥

 

En hommage à tous ces chiens incompris ♥

 

IMG_0832.JPG

 

 

 

 

 

 



23/01/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres